LF Cup à Marignane Eto’o sacre l’Espanyol de Barcelone

Les Catalans se sont imposés face aux Ivoiriens de l’Asec Abidjan en finale de la première édition de la LF Cup.

Pour un ex-Blaugrana, ça fait forcément sourire… Lundi, Samuel Eto’o, l’ancien attaquant du FC Barcelone, a remis le trophée des vainqueurs à l’Espanyol de Barcelone, qui a remporté la première édition de la LF Cup, un tournoi international réservé aux U17 et organisé sur le complexe sportif et culturel du CE d’Airbus Helicopters, à Marignane, par Lamine Fofana, un agent de joueurs retiré du circuit. C’est d’ailleurs lui qui a été à l’origine de la venue de la star camerounaise, parrain de la compétition.

« Quand on promet quelque chose, il faut toujours le faire. On n’a eu qu’un problème de dernière minute avec Claude Makelele, c’est dommage, mais je pense que le bilan du tournoi est très positif, estime Lamine Fofana. Lilian Thuram a été présent, Soprano est venu samedi et enfin, Samuel Eto’o était là aussi aujourd’hui (hier, tout comme le Nîmois Gaëtan Paquiez, ndlr). On a eu huit équipes extraordinaires, malgré l’incident entre Istres et Galatasaray samedi… »

En demi-finale, la rencontre entre les Istréens et les Turcs n’avait pu aller à son terme à la suite d’incidents provoqués par les supporters turcs. Résultat, Istres a également été disqualifié, « pour des raisons de sécurité » précise Fofana (lire aussi ci-contre). Ce qui a profité à l’Asec Abidjan, qui a été repêché et qui a disputé la finale face à l’Espanyol de Barcelone, vainqueur aux tirs au but samedi soir en demi-finale. Hier, les Ivoiriens étaient bien partis pour prendre leur revanche, avec l’ouverture du score rapide de leur puissant attaquant, Abdoul Tapsoba. Mais ils ont ensuite été trop maladroits pour faire le break, ce qui a permis aux Espagnols d’égaliser et de finalement s’imposer dans les dernières minutes. « On travaille déjà sur la deuxième édition, assure Fofana. Le vainqueur reviendra, mais les équipes seront différentes. » Rendez-vous en 2017 donc…

Didier Zanetti : « Une décision frustrante »

Le FC Istres a été disqualifié à la suite des événements survenus face à Galatasaray samedi. « On nous a demandé de ne pas venir jouer pour des raisons de sécurité, précise Didier Zanetti, le coach istréen. C’est une décision frustrante car on méritait notre place en finale, mais la sécurité de mes joueurs était plus importante. Je suis fier d’eux, même si c’est dommage car je pense qu’une finale contre l’Espanyol était l’affiche rêvée par tout les observateurs. » Peut-être l’année prochaine…

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.