Cameroun: Un gendarme décapité dans deux vidéos authentifiées par Amnesty

 

En deux ans, plus de 160 membres des forces de l’ordre auraient été tués par des séparatistes anglophones…

Deux vidéos montrant un gendarme décapité par des séparatistes anglophones au Cameroun ont été authentifiées par l’ONG Amnesty International. On y voit la tête de la victime posée sur un tissu blanc imbibé de sang, selon les experts médico-légaux de l’association.

 

Sur la première vidéo, une personne se présente comme membre du groupe des séparatistes armés « Ambazonia Liberation Forces » avant de montrer la tête décapitée. Sur la deuxième vidéo, on entend une voix affirmer que les séparatistes sont en possession du fusil du gendarme, indique Amnesty.

 

400 civils tués depuis janvier

 

L’ONG n’a pas encore réussi à confirmer le lieu exact des vidéos. Elle suppose qu’il s’agit de la région de Belo, gravement touchée par la crise qui touche les régions anglophones du pays depuis 2016. En deux ans, plus de 160 membres des forces de l’ordre ont été exécutés par des séparatistes, un chiffre largement sous-évalué selon Amnesty.

 

Depuis début 2018, environ 400 civils ont été tués par les forces de sécurité ou par les séparatistes armés. Amnesty a dénombré plus de 260 « incidents sécuritaires » (affrontements, enlèvements, homicides, destructions de maisons). L’ONG dénonce l’escalade des violences et appelle les autorités à enquêter de façon « urgente » et « indépendante » sur ces crimes.

source : 20minutes.fr

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.