Cameroun : où en est la guerre contre Boko Haram ?

Si le conflit a baissé d’intensité, la lutte entre l’armée camerounaise et les terroristes de Boko Haram reste meurtrière et se poursuit le long de la frontière avec le Nigeria. Comment la stratégie des terroristes a-t-elle évolué cette dernière année ? Quelles conséquences cette guérilla a-t-elle sur les populations ? Réponses en infographie.

 

Avec la crise dans les régions anglophones du Cameroun, le conflit avec les terroristes islamistes de Boko Haram semble être passé au second plan. Pourtant, le long de la frontière nigérienne, dans l’Extrême-Nord, il n’a pas cessé. Les victimes y sont toujours nombreuses, bien que les attentats de masse soient moins fréquents. Au moins 135 civils y ont été tués en 2018, pour 18 militaires.

Plus de 238 000 Camerounais ont également été forcés de quitter leur foyer tandis que près de 100 000 Nigérians ont fui leur pays pour se réfugiés chez leurs voisins du Cameroun. L’Extrême-Nord, qui a vu se relâcher la rigueur du couvre-feu et des interdictions de déplacements, n’en est pas moins toujours en état de guerre, avec 14 000 de ses habitants membres d’un comité de vigilance.

 

« À mesure que le conflit baisse en intensité, une réflexion sur l’avenir se fait de plus en plus pressante », alerte International Crisis Group, dans un rapport publié mardi 14 août. À terme, que faire de ces comités de vigilance ? Que faire des combattants de Boko Haram s’étant rendus aux autorités ? Comment gérer les réfugiés, et surtout les déplacés, alors qu’une élection présidentielle doit se tenir au Cameroun le 7 octobre ?

 

Autant de questions auxquelles le gouvernement camerounais devra savoir répondre d’ici à la fin du conflit. En attendant, voici, en une infographie, ce qu’il faut retenir de la situation.

source : jeuneafrique.com

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.