Cameroun : Milla prévient Umtiti

Présent en France parmi la délégation camerounaise qui a rencontré l’entourage de Samuel Umtiti la semaine dernière, Roger Milla a assuré que le défenseur lyonnais n’a pas définitivement fermé la porte aux Lions Indomptables, tout en le mettant en garde sur ses faibles chances d’intégrer l’équipe de France.

Le Cameroun ne lâche rien. Présente en France la semaine dernière, une délégation de la Fédération camerounaise a rencontré plusieurs binationaux afin de tenter de les convaincre de rejoindre les Lions Indomptables. Alors que la presse a parlé d’un « non » définitif avancé par le défenseur lyonnais Samuel Umtiti, Roger Milla, membre de la délégation, s’est fait moins catégorique. « Il ne nous a pas dit non. D’ailleurs, nous ne l’avons pas vu. On a rencontré sa maman et son grand frère. Le problème c’est qu’Umtiti pense encore qu’il peut jouer pour l’équipe de France« , a expliqué la légende camerounaise sur les ondes de Kalak FM.

« Malheureusement, le président de la Fédération française de football nous a dit qu’il a encore 4 ans avant d’avoir sa place dans cette équipe. Vous voyez qu’à son poste, il y a tellement de joueurs… C’est maintenant à lui de réfléchir. S’il veut jouer une Coupe du monde un jour, il a intérêt à venir au Cameroun. S’il ne veut pas, il fera comme Itandje avait fait. Mais, s’il vient 8 ans après, nous ne le prendrons plus parce qu’il y aura d’autres joueurs qui sortiront du lot« , a mis en garde l’ancien attaquant.

« Très déçu par les déclarations de son frère« 

Sollicité par le Cameroun depuis 2006, Charles Itandje avait repoussé les avances des Lions pendant quatre ans, rêvant d’équipe de France, avant de céder aux sirènes de la Fecafoot en 2010, lorsqu’il n’était déjà plus au sommet. D’après Milla, le même scénario guette l’ex-international Espoirs tricolore. Interrogé fin octobre sur la possibilité de l’appeler en équipe de France A, le sélectionneur Didier Deschamps a éclaté de rire…

Pas de quoi effrayer le Gone puisque son frère a assuré samedi dans L’Equipequ’il a expliqué à la délégation camerounaise que « Samuel a fait un choix et qu’il n’y avait rien à redire sur celui-ci aujourd’hui. C’est un choix du cœur qu’il a toujours revendiqué. » Milla s’est dit « très déçu par cette déclaration car ce n’était pas du tout ce qu’il nous avait dit » lors des deux rencontres avec l’entourage du joueur. Même si les dirigeants camerounais refusent de l’admettre, la sélection va sans doute devoir faire une croix sur le défenseur de 22 ans. Pour quelques années au moins.

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.