Cameroun : le taux de réalisation du BIP en baisse de 15,11 points (officiel)

 

L’exécution des projets financés par les ressources internes (crédits à gestion centrale et crédits délégués) s’est inscrite à la baisse de l’ordre de 15,11 points au 1er semestre 2018 au Cameroun, selon un rapport d’évaluation publié samedi par le ministère de l’Économie, du Plan et de l’Aménagement du territoire.

 

La situation globale de l’exécution physico-financière du budget d’investissement public (BIP), qui représente 28,6% du budget de l’État au titre de l’exercice 2018, présente ainsi un taux d’engagement des ressources de 58,69%, un taux de liquidation des ressources de 54,55% et un taux d’exécution physique des projets de 52,31%, contre respectivement 69,86%, 66,90% et 52,83% à la même période de l’exercice 2017.

 

Selon le gouvernement, ce ralentissement des performances est attribué à l’entrée en vigueur de nouveaux textes, en rapport avec l’accélération des réformes engagées dans le cadre de la réforme budgétaire en cours depuis 2007.

 

Cette contre-performance intervient également, note-t-on, en pleine mise en œuvre du programme économique et financier appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC), conclu en fin juin 2017 avec le Fonds monétaire international (FMI) et qui impose de nouvelles restrictions au pays, notamment dans les domaines de l’endettement et de la gouvernance.

 

S’agissant des projets financés sur ressources extérieures, la situation d’exécution physico-financière indique de meilleures performances comparée au taux d’exécution des projets financés par les ressources internes.

 

Cette morosité contraste toutefois avec la situation d’exécution physico-financière des projets financés sur ressources extérieures, qui a enregistré un taux de décaissement de l’ordre de 63,39% au 1er semestre de l’année en cours.

 

On rappelle que le budget de l’État du Cameroun, au titre de l’exercice 2018, se chiffre à 4625,8 milliards FCFA en autorisations d’engagement et 4513,5 milliards FCFA en crédits de paiement, la dotation globale consacrée à l’investissement public étant de 1403,8 milliards FCFA en autorisations d’engagement et 1291,5 milliards FCFA en crédits de paiement.

FCEB/te/APAnews

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.