Cameroun : l’ancien ministre Louis Bapès Bapès est décédé à Yaoundé

L’ancien ministre des Enseignements secondaires camerounais, Louis Bapès Bapès, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Yaoundé. Malade depuis de nombreux mois, il avait quitté le gouvernement en octobre 2015 et était visé par une enquête du Tribunal criminel spécial pour détournements de deniers publics.

Louis Bapès Bapès, 73 ans, est décédé vers deux heures du matin, vendredi 5 février, à l’hôpital général de Yaoundé, des suites d’une maladie. Ancien dirigeant de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles avait par la suite passé plus d’une décennie à la tête du ministère des Enseignements secondaires camerounais, qu’il avait quitté lors du remaniement ministériel du 2 octobre 2015.

Dans le viseur de l’Épervier

Hospitalisé et très diminué, Louis Bapès Bapès était toutefois toujours sous le coup de poursuites judiciaires dans le cadre de l’opération Épervier. À ce titre, le 15 janvier dernier, il avait été convoqué par le Tribunal criminel spécial (TCS) pour être entendu, entre autres, dans une affaire de détournement de 550 millions de francs CFA, relative aux primes et perdiems non payés aux responsables de l’organisation des examens pour le compte des exercices 2005-2009. Malade, il n’avait pas pu se rendre au tribunal.

Ancien du Tonnerre de Yaoundé

Louis Bapès Bapès, ancien joueur et dirigeant du club du Tonnerre de Yaoundé, avait également été incarcéré à la prison de Kondengui, le 1er avril 2014. Il avait été libéré vingt-quatre heures plus tard sur décision du chef de l’État, Paul Biya. Fait inédit : le ministre, également membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) avait été placé en détention préventive sans avoir été démis de ses fonctions. Sitôt libéré, il avait repris le chemin de son ministère comme si de rien n’était.

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.