Cameroun : Corruption chez les Lions Indomptables ?

Eloigné de la sélection camerounaise depuis plus d’un an, Gaëtan Bong n’est plus enclin à porter les couleurs des Lions Indomptables. Lassé par certaines pratiques qui sont légion lors des rassemblements, le défenseur entend désormais rester en retrait de l’équipe nationale.

A seulement 27 ans, Gaëtan Bong est déjà un « ancien international » camerounais. Un temps titulaire chez les Lions Indomptables, l’ancien latéral droit de Valenciennes ne s’est pas éternisé en sélection, se mettant volontairement en retrait malgré les sollicitations de Volker Finke, démis de ses fonctions depuis. Une attitude adoptée par le gaucher de Brighton en raison de certaines pratiques qui sont monnaie courante, d’après ses dires.

Bong : « Des choses qui sont sorties comme la corruption« 

« C’est plus compliqué que ça, c’est plus qu’une concurrence. Au Cameroun, il y a beaucoup de choses qui sont sorties comme la corruption. Et moi, je ne suis pas ce genre de joueurs« , a-t-il confié dans un entretien avec So Foot. « Je viens, je joue et je ne suis pas quelqu’un qui va acheter sa place. En 2010, Paul Le Guen m’a pris sur mes qualités, pas autre chose. Je voulais faire cette Coupe du monde au Brésil, mais j’ai pris du recul, je n’étais pas prêt pour y aller. Le sélectionneur Finke m’avait rappelé, mais je lui ai dit que je ne voulais pas revenir tant que certaines choses n’avaient pas changé. »

Et visiblement, un retour n’est pas encore d’actualité. « Pour l’instant, j’ai mis de côté la sélection nationale. Je ne veux pas jouer pour la sélection si l’on ne juge plus simplement le sportif« , a-t-il conclu. Une posture qui fait étrangement écho à celle de son compatriote Jean-Armel Kana Biyik qui, à seulement 24 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale, faute d’avoir été retenu pour participer au Mondial 2014. Le défenseur central désormais à Toulouse avait tenu un discours similaire à celui de Bong pour motiver son choix.

Kana Biyik : « Il y a plein de magouilles« 

« Je me rends compte qu’il y a plein de magouilles en équipe du Cameroun, et ça ne changera jamais. Je préfère mettre un terme à ma carrière internationale, et me concentrer pleinement sur celle en club, afin de redevenir le défenseur que j’étais« , avait indiqué sans détour le défenseur à 20 Minutes. « Dans cette sélection, il y a des hypocrites, des lèche-culs, et tant qu’il y aura ces personnes qui font des choses dans le dos des autres, elle n’avancera pas, malheureusement. »

Des pratiques qui ont encore cours visiblement et qui pourraient expliquer, en partie, les prestations des Lions lors du Mondial brésilien et à la CAN 2015, avec à chaque fois une élimination en phase de groupes, le tout sans la moindre victoire. Un dossier brûlant de plus sur le bureau de Tombi A Roko, auquel le nouveau président de la Fédération camerounaise va devoir trouver une solution sous peine de déconvenue futures.

afrik-foot

 

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.